LE BRIE « DEGUSTATION »

Choisissez-le avec une pâte jaune paille, onctueuse et souple mais qui ne coule pas. Son odeur est toujours très prononcée. En fonction de la variété choisie, sa croûte sera plus ou moins blanche, parfois striée de rouge (Brie de Melun). Préférez un fromage un peu moins épais, qui s’affine bien mieux et a donc –contrairement à ce que l’on peut croire – davantage de goût. Sachez enfin qu’un bon brie fermier s’égoutte longuement sur un tapis de jonc et laisse sur sa croûte de fines stries. C’est la marque de la qualité !

Conservez-le dans le bas du réfrigérateur, emballé à part, idéalement dans son conditionnement d’origine. Pensez néanmoins à le sortir du frais au moins 30 minutes avant de le déguster afin qu’il retrouve toute son onctuosité.A savoir : lorsqu’il est affiné à cœur, le brie peut supporter la congélation. Il suffit alors de le décongeler très lentement, deux jours dans le réfrigérateur, avant de pouvoir le déguster (de préférence dans une préparation cuisinée).

Consommez-le à la fin du repas. D’ailleurs sa pâte est si tendre et fruitée qu’on le baptise volontiers « le dessert des fromages ». Le brie aime les vins rouges nerveux, à commencer par le Bourgogne, mais aussi les puissants comme le Bordeaux. Mais plus encore, il aime les vins blancs vifs et généreux et se marie parfaitement à un Vouvray, et pourquoi pas à du Champagne.

Délicieux nature, tout juste accompagné de pain frais, il peut se décliner dans toutes sortes de préparations, de la sauce jusqu’au sorbet ! Il se prête également à la préparation de mets typiques de sa région, comme la galette briarde ou encore le croque-briard. Réalisez-le simplement en écrasant du brie écroûté avec du beurre, à tartiner sur du pain de mie avant de réchauffer le tout quelques minutes au four. C’est aussi lui l’ingrédient principal de la recette originelle des bouchées à la reine (avec des moules, des crevettes, des champignons et du vin blanc). Marie Leczinska, qui vient à Montereau en 1725, en vue de sa rencontre avec son futur royal époux à Moret, invente ces bouchées.